AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez
 

 ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
membre ≡ gryffindor house
Camille Delaunay
Camille Delaunay
membre ≡ gryffindor house
https://turnonthelight.forumsrpg.com/t220-ils-vecurent-enfants-e
△ inscrit(e) le : 19/07/2017
△ messages : 30
△ points : 186
△ pseudo : kelen (teddy)
△ avatar : ulrik munther.
△ crédits : ©fred
△ multicomptes : Lulu, la froideur cadavérique.
△ disponibilité rp : disponible (01/03)
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Tumblr_n50e33rCKc1s46fx0o2_250
△ âge : quinze sourires greffés.
△ statut du sang : mêlé pour plus de diversité, pour plus d'amour.
△ amoureusement : volage. coureur des nouveaux corps.
△ maison : baby lion.
△ études : cinquième année.
△ baguette : baguette doté d'un bois de cornouiller. Un cœur en crin de licorne. Une taille de vingt-huit centimètre, rigide et fine comme un doigt.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Mer 19 Juil - 22:54
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
hippolyte camille delaunay
My brain is scattered. You can be Alice, I'll be the mad hatter
NOM : Le petit, il met un peu de diversité parmi ses confrères anglais. Delaunay. Ça sent français et c'est peu dire. Il fait partie d'une famille simple avec ses démons et ses amours. Une sacré famille auquel presque tout le monde à une araignée au plafond, mais dans le bon sens. Mais surtout, Delaunay, c'est la rencontre de deux cultures, mais dont une seule parle le plus.
PRÉNOM(S) : Le vieux prénom un peu farouche que l'on transmet de génération en génération. Non. En fait, il est le premier à avoir ce prénom. Hippolyte. Comme l'enfant de Thésée et d'Antiope. Un brin artistique, un brin original. Le vieux prénom qui ne le désigne pas car, pour tout le monde, il est Camille. Un deuxième prénom mixte, qui le correspond mieux et qu'il trouve moins vieux, moins étrange. Camille, c'est lui. Camille, c'est le souriant et parfois turbulent.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : Camille, il partage sa date. Camille, il est pas né tout seul, il a un double et son double à la même date. Parce qu'à deux minutes près, l'un d'eux serait né le jour suivant. Qui des deux est né le premier ? Seul les parents le savent. Mais tout le monde s'accorde à dire que les deux garçons sont né un jour de pluie en novembre. Le vingt-sept. Et surtout dans un hôpital moldu à Nantes.
ÂGE : L'âge ingrat, l'âge qui vient entre le fait de quitter l'enfance et de rentrer dans le monde adulte. Quinze ans et pas une année de plus. Mais qui dit quinze ans. Dit l'année des Buses et ça Camille, il n'a pas trop envie.
NATIONALITÉ & ORIGINES : Le vieil accent sur la langue, celui qui fait valser les cœurs comme en jalousé certain. Cet accent typiquement français qui se mêle à la langue anglaise. Franco-anglais. D'une part français grâce à son père et d'une part anglaise grâce à sa mère. Ses origines, elles sont diverses. Parait-il qu'un peu de sang irlandais coule dans ses veines.
STATUT DU SANG : Papa est né-moldu, maman est sang-mêlé. Camille n'est rien d'autre qu'un sang-mêlé lui aussi. Il n'a pas peur de clamer haut et fort le statut de son sang, même si ça ne plait pas à certain.
MAISON : Une hésitation de quelques secondes, quelques poussières survolé pour que le choixpeau ne décide de crier sa maison. Gryffondor. La balance était tombée de son côté, alors que l'autre bord s'était nommé Poufsouffle. Mais non, c'était les braves qu'il rejoignait. Jeune petit lion. Jeune simba insolant.
SITUATION AMOUREUSE : Comment dire. Camille. Il voyage de corps en corps. Regardant de loin avant de finalement attaquer. Un brin dragueur, mais surtout mauvais, il aime surtout contempler, jamais vraiment sûr, même si d'apparence, il le semble. Camille, il court de fleur en fleur, cherchant la meilleur. Mais il est encore et toujours célibataire, jamais vraiment casé.
GROUPE : Baby lion.
AVATAR : Ulrik Munther.
CRÉDITS : (c)Fred.
TELL ME MORE TELL ME MORE
BAGUETTE MAGIQUE : Baguette doté d'un bois de cornouiller, un bois dit espiègle et malicieux qui est affilié aux sorciers pouvant les amener dans de nombreuses situations amusantes ou excitantes, produit des baguettes plutôt bruyantes. Un bois parfait pour le petit Delaunay. Un coeur simple, en crin de licorne. Une taille de vingt-huit centimètre, rigide et fine comme une doigt.
PATRONUS : Un peu trop jeune, pas assez concentré. Jamais il n'a réussi, mais ce n'est pas trop grave, il a toujours sourire. Un jour peut-être.
CARACTÈRE : Camille, c'est un tout. Un étrange tout, pourtant si attachant.
Sans gène, un peu tête en l'air, un peu dragueur, sincère, gourmand, cache son peu de confiance en lui sous un gros masque, souriant, insouciant, indiscret, imprudent, idiot, boudeur, enfantin, jovial, bon vivant, naïf, drama queen, théâtrale, mauvais menteur, survolté, hyperactif, émotif, loyal, sensible, dissipé, susceptible, brave mais pas trop, pervers, foufou, déterminé.
INFOS : Camille, franchement, vaut mieux quitter les lieux quand il part prendre sa douche. Ou en tout cas, baisser la tête quand celui-ci en revient. Parce que Camille, son uniforme ou ses habits, elle reste souvent sur son lit, un simple petit oublie et le voilà, les fesses à nue. Il n'a pas peur de faire tomber la serviette, ô non. Pas du tout même. Si une bonne partie des autres adolescents ont peur de montrer leur corps pour une raison propre à eux, Camille, c'est l'inverse. Aucune gène.

Niveau cours, Camille, c'est le dit idiot de la classe, celui qui est toujours à côté de la plaque, toujours inculte. Pourtant, on l'apprécie hein, faut pas croire l'inverse. Mais en vrai, Camille, il pourrait avoir de bonne note s'il le voulait, il a juste du mal. Il faut l'aider, mais bon, il préfère largement draguer que travailler. Il parle un peu, n'est jamais vraiment concentré et préfère aller tâter du terrain. Il a les capacités de réussir, faut lui remonter les bretelles, c'est tout.
Niveau option, le garçon a choisi quelques choses qui lui prenait à cœur - et c'est d'ailleurs la seule matière où il a de bonne note sans vraiment travailler -, c'est Soins aux créatures magiques. Comme deuxième option, il a un peu choisi en fonction de son double, résultat, il est en Divination. Quelque chose qui ne le passionne absolument pas.

Boxer - ou caleçon - batman, surperman, à pois rose ou encore avec de petit koala dessus, ne chercher pas, c'est à Camille. Niveau vestimentaire, il est simple le garçon. Un t-shirt, une chemise, un pantalon, des chaussures de ville et le voilà presque prêt. Parce qu'il faut dire qu'il a une fascination presque malsaine envers toute forme de béret, bonnet ou chapeau. Souvent surmonté d'une coiffe, le petit blond cache ses cheveux de blés dessous. Des cheveux d'une blondeur parfois presque blanche quand on regarde de plus près.

Le vertige. Autant, faire le ménage avec un balai, ça ne le dérange pas, autant monter sur un balai pour aller jouer à trente mètres de hauteur, ça le dérange. Il n'a jamais compris cette attitude malsaine, d'aller planer à plus cent mètre de hauteur pour aller marquer des points. Autant faire un foot ou un basket. Les premiers jours ont étés dure pour lui, entre les escaliers à monter pour aller dans sa salle commune dès le premier soir et ensuite, devoir monter, descendre les nombreux étages pour se rendre à ses cours, l'enfant a bien failli faire plusieurs crises cardiaques. La hauteur et lui, non, jamais. Encore aujourd'hui s'il s'attarde un peu entre deux étages, il a du mal à ne pas retenir une petite crise de panique. Tout en restant lui-même et en accentuant cette crise avec théâtralité.

Moldu et sorcier. Français et anglais. Camille a vécu dans bien des mondes. Il a alterné la langue de sa mère et celle de son père, il a alterné les voyages entre la France et l'Angleterre pour visiter chaque maison de sa famille. Finalement, c'est dans une maison de campagne - assez grande pour y accueillir toute la famille - que les Delaunay ont établie leur vie, peu après la naissance de leur troisième enfant. Tête en l'air, il n'est pas rare de le voir écrire soudainement en français dans ses copies. Donc le "I'll be reviens" qu'il lâche en plein contexte de guerre politique en Histoire de la magie, ne va pas certainement pas passer inaperçu.

Il ne sait pas quoi faire plus tard et il stresse à propos des Buses, mais bon, monsieur oublie bien vite et ce n'est que lorsqu'on lui rappel ce qu'il a à la fin de l'année, qu'il recommence à tortiller du fessier et à manger ses lèvres.

Monsieur cherche un peu, quel genre il préfère. Mais sans grand résultat, il part dragouiller à droite comme à gauche, des cheveux longs ou des cheveux courts, un pantalon à l'étrange bosse ou un t-shirt aux étranges boules.

Naïf sur les bords, il est facile de lui faire croire certaine chose comme le mettre dans de délicates positions. Bonjour la salle de retenue pour bien souvent des cas ou bonjour une vengeance en bonne et due forme.

Il roule un peu des fesses quand il marche. C'est flagrant.

Comme vous l'aurez compris, Camille, il a un double. Mais il a aussi deux grande sœurs, un grand-frère et encore un petit-frère. Ça fait six gosses Delaunay.
QUE PENSE TON PERSONNAGE DES STATUTS DE SANG △ Rien. Camille s'en fiche, étant lui-même de sang-mêlé, il ne voit pas pourquoi les nés-moldus seraient éjectés de leur société, parce que les petits sang-purs se croient au-dessus de tout. Camille, s'est un fervent partisan de la lutte anti-préjudice envers les moldus, cracmol et donc nés-moldus. Il ne croit pas vraiment cette haine et trouve cela tout simplement débile. Si c'est personne ne devrait pas être là, alors pourquoi le sont-elles ? Pour faire jolie ? Non. Elles sont là, parce que doivent être là et que c'est leur place. Puis, sans eux, le monde sorcier serait replié sur lui-même et franchement, ça serait moins drôle. Le statut de sang ne devrait pas être un débat et devrait même être laissé de côté pour s'attaquer au vrai problème de la société. Quand est-ce qu'il y aura un thinder sorcier ? Un truc du style : adopte un sorcier ou facewand.

QUELLES SONT LES AMBITIONS FUTURES DE TON PERSONNAGE △ Réussir les buses. C'est déjà une bonne ambition pour le futur. Après, Camille, il n'est pas compliqué, il pourrait même devenir le prochain concierge du château. Un balai - du temps qu'on lui demande pas de voler avec -, une éponge, un seau et une baguette, ça ne va pas le faire peur. Son futur est encore flou dans sa tête. Il se voit barman, reporter, créateur de mode, magizoologiste, chercheur ou encore voyageur. Il rêve d'un futur incertain.
Spf Kelen
personnage inventé
TON ÂGE : physique, mental ? ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 2504242162 PAYS : idem. COMMENT AS-TU CONNU LE FOFO ? bah  :arrow: . DES SUGGESTIONS ? toujours pas, vous êtes toujours parfait, toujours aussi beau  ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 2507907410 . UN DERNIER MOT ? loutre  ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 1688025784 .

_________________
little sweatheart, big heart and an empty brain
©crack in time


Dernière édition par H. Camille Delaunay le Jeu 20 Juil - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ gryffindor house
Camille Delaunay
Camille Delaunay
membre ≡ gryffindor house
https://turnonthelight.forumsrpg.com/t220-ils-vecurent-enfants-e
△ inscrit(e) le : 19/07/2017
△ messages : 30
△ points : 186
△ pseudo : kelen (teddy)
△ avatar : ulrik munther.
△ crédits : ©fred
△ multicomptes : Lulu, la froideur cadavérique.
△ disponibilité rp : disponible (01/03)
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Tumblr_n50e33rCKc1s46fx0o2_250
△ âge : quinze sourires greffés.
△ statut du sang : mêlé pour plus de diversité, pour plus d'amour.
△ amoureusement : volage. coureur des nouveaux corps.
△ maison : baby lion.
△ études : cinquième année.
△ baguette : baguette doté d'un bois de cornouiller. Un cœur en crin de licorne. Une taille de vingt-huit centimètre, rigide et fine comme un doigt.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Mer 19 Juil - 22:54
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
live the story you want to tell
come as you are, as you were, as I want you to be.
Décidément, cet enfant était un vrai petit diable quand il le voulait. Du haut de ses cinq ans, une petite tête blonde courait à travers la vieille maison pour trouver refuge dans une cachette. « Camille, revient ici.» Le fessier et la coquillette à l'air, le petit gambadait nu, tout juste sortie de sa douche. Et c'était maman qui lui courait après, son père étant trop occupé à chercher le double du petit nudiste, qui lui aussi, c'était enfui dès la première occasion. Dans cette maison, dans cette campagne habitait de deux autres bâtisses, c'était les rires d'enfants qui faisaient vivre l'habitat. Des rires de tout âge, autant des trois grands, que des deux jumeaux, que du petit dernier qui commençait à vouloir faire comme ses frères et sœurs. La famille Delaunay était apprécié. Ils étaient adorables et toujours serviable, il n'hésitait pas à dépanné quelqu'un dans le besoin.

Madame Delaunay, autrefois pourvu d'un nom d'un son anglais parfait, de son prénom Romy, était toujours animé d'un franc sourire et de petits yeux malicieux, si aimant et parfois gourmand. De petites prunelles de couleurs noisettes. C'était une femme franche, un esprit ouvert sur le monde et sur les autres, très familial et son mari, monsieur Delaunay, de son prénom Salomon, était un français tombé sous le charme anglais de madame. Contraire à sa femme qui semblait toujours sûre d'elle, lui était bien plus réservé, peu sûr de lui et parfois un peu brute dans ses mots. C'était un homme dont le cœur avait été épris dès le premier instant par ce qui allait devenir sa femme. Il l'avait rencontré alors que celle-ci venait réparer une voiture de location, une simple fuite d'huile qui avait amené les deux jeunes gens à se rencontrer. Il était tombé sous son charme, sous son accent, ses doux yeux, tout. Il l'avait observé de loin avant d'aller à sa rencontre, ne voyant personne s'approcher d'elle pour lui demander quel service elle souhaitait. Bien qu'il avait parlé impoliment, sans bonjour et posant directement la question, elle lui avait répondu poliment. Sa voix. Il en était resté figé. Puis les aléas de la vie à fait qu'ils se sont recroisés. Il a essayé de la dissuadé. Il a essayé de la maintenir loin d'elle. Il ne se trouvait pas assez bien pour elle, il ne se trouvait pas assez bien tout court. Salomon était un homme plein de doute, pas sûr de lui et qui couvrait mille peurs. Alors il s'était construit une carapace pour ne blesser personne, ne pas s'attacher. Adolescence turbulente, il a bien vite plongé d'une certaine mauvaise habitude boire plus qu'il ne le devrait. Et elle est arrivée. Elle a tout chambouler. Romy devenait petit à petit un rayon de soleil qui chassait les nombreux recoins sombre de son être. Sa carapace brisée, un soir de trop où il s'était dit de ne plus s'approcher d'elle, il est tombé et au lieu de s'enfuir, elle est mystérieusement restée. Résultat, dix ans après, ils sont mariés et leur petit dernier vient tout juste d'avoir deux ans. Entre eux, ça n'avait jamais été facile, surtout le début. Beaucoup trouver cette relation toxique et lui aussi était d'accord, mais elle lui relevait la tête, pour lui dire qu'elle s'en fichait. Homme plongé dans une certaine dépression, il a trouvé refuge dans les bras de cette étudiante, tombée de dieu sait-où. Ou comment allier la jolie étudiante et le mécano casanier. Une vraie histoire d'amour.

« Comment t'as rencontré maman ?» Assis dans leur lit, maintenant habillé d'un pyjama parsemé de nombreux petits dinosaures et de l'autre de forme géométrique, les deux jeunes garçons regardés leur père d'un œil remplie de curiosité teintée de cette touche d'innocence que les enfants avaient. Sa bouche s'ouvrit dans un élan, mais aucun son n'en sortit, ce qui fit relever les quatre sourcils blonds présents dans la chambre. « Elle m'a crachée dessus. Et maintenant on est marié.» D'un ton franc et sincère, il ne mentait pas. Leur premier échange s'était soldé par une insulte en anglais et d'un sacré postillon qui était venu entacher son habit enduit d'huile. Les deux petits curieux tiraient chacun une expression. L'un abordait une expression figée dans le dégoût, tandis que l'autre, Camille, abordait un sourire rempli de malice. Normal quoi. On crache dès la première rencontre sur son mari, c'est bien connu. « Au dodo, les monstres.» Embrassant le front de Camille en premier, étant celui qui logeait dans le lit bas du lit superposé avant de se lever pour embrasser son autre fils. Bien que chacun occupé son propre lit, il était sûr de retrouver les deux enfants dans le lit du bas le matin suivant. Il ressemblait bien plus à leur mère, mais avec ses yeux et ses fossettes. Il s'en est allé vers la porte, à éteint les lumières avant de fermer, laissant les deux enfants s'envolaient dans les bras de Morphée.

• -------------------------------- •

« Les monstre debout.» La voix du père qui gronde, qui réveille, qui éveille. Camille, il ne dormait plus vraiment depuis déjà quelques minutes. Allongés sur son lit, son téléphone à la main, un anime sur l'écran. Il n'avait pas vraiment fermé l'œil de la nuit, l'angoisse de retourner au château ? Pas vraiment. C'était plutôt ce qui l'attendait à la fin de l'année qu'il n'approuvait pas et qui le faisait stresser pour rien. Son frère, lui, il s'en fichait, il s'en sortait toujours dans ses études alors. Contrairement à lui, non, lui, il n'arrivait à rien et était plutôt nul en tout. Un idiot, un cancre, mais dit comme ayant un gros cœur. C'était Camille. Il avait une mauvaise image de lui parfois. Il se disait, qu'il ne servait à rien comme le démontrer ses notes et les appréciations de ses professeurs à chaque fins d'années.

Il s'est redressé sur son lit, retirant sa couverture d'une traite avant de se lever. Il avait grandi, peu-être un peu trop. Du haut de ses quinze ans, presque seize dans deux mois, il avait déjà atteint les mètres soixante-dix-huit. Une hauteur qu'il tenait sa grand-mère maternelle, si son dos n'était pas voûtée par la vieillesse, elle mesurait dans les mètres quatre-vingt-douze, une belle hauteur pour une dame dise certain. Ses cheveux blonds étaient en vrac, une mèche en l'air, des épis. Habillé d'un simple boxer bien moulant, peut-être même un peu trop petit avec comme motif, la série anime moldu Adventure Time, Camille descendit un à un les escaliers pour rejoindre le reste de sa famille. Un léger râle de dégoût sorti de la bouche d'une de ses sœurs dont une moustache en chocolat venait de se former. « Tu ne peux pas porter autre chose ? Ou même t'habiller ?» Pesant le pour et le contre dans ses pensées, il haussa juste les épaules avant de se servir un verre d'eau et de piquer une pomme. Une certaine flemme de devoir prendre un bol pour y mettre du lait pour ensuite devoir le laver. Juste la flemme qui parlait. Il était remonté dans sa chambre ayant comme deuxième réflexion la même que celle que sa sœur venait de faire. « Quelle bande de pudique.» Une douche, une pomme mangée et une valise prête plus tard, tous les enfants Delaunay étaient prêts à partir pour une nouvelle année au château ou à l'université. Les enfants avaient grandi, c'était certain. Si Salomon n'affichait rien qu'une fierté cachée, leur mère, elle fondait toujours en larme dès qu'il était temps de les laisser monter dans le train. Elle qui se retenait toujours lors du trajet en voiture, elle explosait toujours à la dernière minute, même si quelques secondes avant, elle scandait que cette fois-ci, elle ne pleurait pas.

« Cam' ! » Une tête qu'il connaissait bien, maintenant que cela faisait cinq ans qu'ils se côtoyaient, se dessina derrière la vitre du compartiment. Un sourire déjà gravé sur le visage, il l'accueillie les bras ouverts, alors que les trois autres membres des "enfants perdus" faisaient tour à tour leur apparition. Ils étaient six, lui et son frère, plus quatre autres enfants. Trois nés-moldues alors que le plus nouveau était un sang-pur. Majorité au moldu, c'était chez eux qu'il y avait le dit "Peter Pan". Six cinquième années, dont un qui faisait un redoublement. Ils s'étaient rencontrés pour la plupart lors de leur première année et les suivant s'étaient montrés un peu plus tard. « Il est où ton frangin ?» Le blond hausse les épaules, son frère avait dit qu'il revenait, qu'il partait juste dire bonjour à un ami. Il s'était peut-être perdu ou alors il s'était fait attraper par un groupe de fille, ou de gars. Le voyage se fit au grès des souvenirs de vacances, de rires et blagues un peu grossière qui aurait fait crier sa grand-mère Chantal. Son frère revint pendant ce temps, se mêlant aux autres tout naturellement.


_________________
little sweatheart, big heart and an empty brain
©crack in time


Dernière édition par H. Camille Delaunay le Jeu 20 Juil - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ gryffindor house
Rylan O'Hara
Rylan O'Hara
membre ≡ gryffindor house
△ inscrit(e) le : 11/07/2017
△ messages : 14
△ points : 65
△ avatar : cameron monaghan
△ crédits : ΛLDEBΛRΛN
△ multicomptes : lysander fawley
△ disponibilité rp : libre comme l'air
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Tumblr_inline_o23xmpvT1M1qjqjps_250
△ âge : dix-neuf ans, deux ans de sa vie perdues et balayées par les aléas de la vie, alors qu'il sommeillait bien paisiblement dans les griffes d'un coma impitoyable
△ statut du sang : sang-mêlé. un sang entaché depuis si longtemps que c'en est devenu une banalité
△ amoureusement : chaotique
△ maison : gryffondor
△ études : dernière année à poudlard, complètement déstabilisé à l'idée de devoir passer ses ASPIC.
△ baguette : bois d'aulne et plume de phénix. mesurant vingt-six centimètres, elle est souple et plutôt à l'aise avec les sortilèges de défense.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Mer 19 Juil - 23:23
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
re-bienvenue ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 1688025784
j'aime déjà beaucoup le début :sisi: le petit camille m'a l'air fort intéressant, j'ai hâte de le voir en rp ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 1496492239 bon courage pour le reste de la fiche (que je vais stalker ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 3768700097 ) ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 1128127607

_________________
I know the end is coming soon. I hope you are quite prepared to die. I see bad times today, and trouble on the way. I hear hurricanes blowin'. I hear the voice of rage and ruin. Don't go 'round tonight 'cause it's bound to take your life : there's a bad moon on the rise.

Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ a great teacher
Cole Barnes
Cole Barnes
membre ≡ a great teacher
https://turnonthelight.forumsrpg.com/t182p10-fly-away-cole-barne
△ inscrit(e) le : 11/07/2017
△ messages : 216
△ points : 1229
△ pseudo : Mikoya.
△ avatar : Jack Falahee.
△ crédits : Angeldust.
△ disponibilité rp : Libre.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Tumblr_ncx2q35auR1rvxfemo1_250
△ âge : 30 ans.
△ statut du sang : Sang-mêlé.
△ amoureusement : Célibataire.
△ maison : Poufsouffle.
△ métier : Professeur d'histoire de la magie.
△ baguette : en bois de sorbier, son cœur renferme des ventricules de dragon et elle mesure 32 centimètres. Sa baguette est très utile pour les sorts de protection mais est totalement inutile pour les sorts de magie noir.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Mer 19 Juil - 23:28
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
Rebienvenue à toi ♥
Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de découvrir sa petite histoire !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ dark expectations
Anthea Black
Anthea Black
membre ≡ dark expectations
https://turnonthelight.forumsrpg.com/t205-anthea-black
△ inscrit(e) le : 17/07/2017
△ messages : 153
△ points : 576
△ pseudo : Fanouchette
△ avatar : Zooey Deschanel
△ multicomptes : Non
△ disponibilité rp : 2/3
△ âge : 27 ans
△ statut du sang : Pur
△ amoureusement : Célibataire
△ maison : Anciennement Serpentard
△ métier : Tireuse d'élite de baguette magique
△ baguette : 26 cm, rigide fait en bois de chêne rouge avec en guise de coeur, un ventricule de dragon
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Jeu 20 Juil - 7:35
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
Il est mignon tout plein le petit Camille ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 13107013

Superbe fiche en tout cas ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 1128127607
Revenir en haut Aller en bas
admin ≡ hufflepuff house
Sullivan Montgomery
Sullivan Montgomery
admin ≡ hufflepuff house
https://turnonthelight.forumsrpg.com/t59-sully-restless-till-the
△ inscrit(e) le : 22/04/2017
△ messages : 528
△ points : 1240
△ pseudo : l.mactans (morgane)
△ avatar : tarjei sandvik moe
△ crédits : l.mactans, tumblr
△ multicomptes : cassiopeia la diva folle et melchior le littéraire
△ disponibilité rp : disponible
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Tumblr_static_2j3rd7csdpus00wo48ss4o0ws_640_v2
△ âge : seize ans,
△ statut du sang : né moldu, sang de bourbe, peu importe le mot, ça ne change pas la personne qu'il est.
△ amoureusement : en couple avec un sang-pur, Merlin, ce n'est pas sans conséquences, mais peu importe puisqu'ils s'aiment.
△ maison : poufsouffle, pour sa loyauté, sa tolérance et sa persévérance.
△ études : sixième année, option étude des runes et soins aux créatures magiques.
△ baguette : bois de sorbier, vingt-neuf centimètres, plume de phénix, particulièrement efficace pour les sortilèges de protection et vive en riposte, totalement inutile pour la magie noire.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Jeu 20 Juil - 13:25
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
Même pas le temps de dire bienvenue ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 2507907410
Re-bienvenue petit chou brill

Camille est trop pipouchou cute
Je valide ♥️

tu es validé(e) !
on trinque avec du jus de citrouille !
Voilà, la crise d’épilepsie à cause du gif, c'est cadeau, c'est la maison qui offre  En tout cas, bravo pour ta validation ♥️ Tu es des nôtres, jeune padawan-sorcier ! Tu gagnes un câlin et une chocogrenouille  brill  


Pour commencer, tu peux aller vérifier dans le bottin des avatars qu'on a bien pensé à ajouter le tiens, si jamais c'est le cas, n'hésite pas à le signaler qu'on puisse régler ça au plus vite ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 2799948939 . Ensuite, les listings, si tu veux vivre dans un petit nid douillet il faut passer par le registre des habitations, mais pour payer son loyer faut des ptits sous et pour ça, tu peux passer par le registre des métiers et si tu as un capacitée spéciale, il faut passer par registre des capacités spéciales. Pour finir, si tu es un petit choupi élève à Poudlard, tu peux recenser ton rôle ou ton club ♥️


Ensuite, si tu veux chercher des liens, c'est ici que ça se passe, faire une fiche de liens et passer dans celles des autres est essentiel pour l'intégration. Tu peux aussi faire ajouter ton personnage au listing des personnages quand tu auras un peu de temps ♥️ Et puis, si tu veux un partenaire de rp, tu peux aller chercher dans ce sujet. Tu peux également faire un scénario ou des pré-liens  par là en respectant le modèle et les règles, ça va sans dire.  ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 342104441



Le plus intéressant pour la fin, tu peux également venir jouer avec nous en faisant un tour juste ici ou participer à la coupe des quatre maisons ! N'hésite pas non plus à poster dans la fiche bazzart/prd, un petit mot, ça fait toujours plaisir. ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 3870941886


Et parce que la vraie fin est là, sache qu'on t'aime déjà très fort et que si tu as le moindre souci ou la moindre demande, le staff se tient à ta disposition ♥️ (on offre même le café, on est comme ça nous, what else  ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 1449510064 ) Sur ce, de gros bisous et à bientôt en jeu  ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 93798725        


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
membre ≡ gryffindor house
Camille Delaunay
Camille Delaunay
membre ≡ gryffindor house
https://turnonthelight.forumsrpg.com/t220-ils-vecurent-enfants-e
△ inscrit(e) le : 19/07/2017
△ messages : 30
△ points : 186
△ pseudo : kelen (teddy)
△ avatar : ulrik munther.
△ crédits : ©fred
△ multicomptes : Lulu, la froideur cadavérique.
△ disponibilité rp : disponible (01/03)
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Tumblr_n50e33rCKc1s46fx0o2_250
△ âge : quinze sourires greffés.
△ statut du sang : mêlé pour plus de diversité, pour plus d'amour.
△ amoureusement : volage. coureur des nouveaux corps.
△ maison : baby lion.
△ études : cinquième année.
△ baguette : baguette doté d'un bois de cornouiller. Un cœur en crin de licorne. Une taille de vingt-huit centimètre, rigide et fine comme un doigt.
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Jeu 20 Juil - 17:18
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
Oublié de dire merci pour l'accueil ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 3163652714 je suis malpoli, c'est pas bien

Du coup, je vous remercie ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 3870941886 ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) 873578028
Et j'ai oublié une petite information : Camille joue de la guitare et chante un peu, il ne maîtrise pas sa voix et ne connait pas le mot rythme :sisi:

_________________
little sweatheart, big heart and an empty brain
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille) Empty
Re: ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
Revenir en haut Aller en bas
 
ils vécurent enfants et firent beaucoup d'heureux (camille)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» Haiti-Duvalier : Pour lui, pour elles et pour eux, pour tous nos enfants…
» [UploadHero] Allons z'enfants [DVDRiP]
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
turn on the light :: you're a wizard, harry!-
Sauter vers: